Tempête de vents. Seconde journée mouvementée pour le SPCIQ

2 novembre 2019.

Suite à la tempête de vent qui a déferlé sur la ville hier, les pompiers du SPCIQ en ont eu plein les bras pour une 2e journée de suite.

Les pompiers ont encore une fois parcouru les quatre coins de la ville pour répondre à plus de 80 appels pour des dangers électriques. En effet, plusieurs citoyens de la ville ont constatés les dégâts sur leurs terrains au lendemain de cette tempête. Ceci a apporté un lot d'appels pour des craintes justifiées en lien avec des fils au sol ou bien des branches tombés sur des fils.

C'est un total de 150 appels de toutes natures qui ont été assignés pour les pompiers des 16 casernes de la ville entre minuit et 19 heures. Pour comparaison, une journée typique pour le SPCIQ est de 30 appels en moyenne.

Selon Hydro-Québec, à 17 heures, il y avait encore 446 pannes dans la région de Québec, pour un total de près de 19 000 clients sans électricité.

Les photos suivantes ont été prises hier soir sur la rue Villeneuve, dans l'arrondissement Charlesbourg. Le vent à fait tomber un fil électrique sur des arbres, et ceux-ci ont pris feu. Les tisons transportés par les vents menaçaient les toitures des résidences voisines.

À la suite d'un délestage à distance fait par Hydro-Québec, les pompiers ont été en mesure d'appliquer un jet d'eau sur les arbres. Des vérifications ont été faits sur deux toits de résidences pour s'assurer que tout était sécuritaire.

Photographe : René Jobin