Plusieurs appels pour le SPCIQ en raison des vents violents

1er novembre 2019.

Ce fût une journée fort occupée pour les pompiers du SPCIQ. Ils ont du répondre à un fort débit d'appels en raison des vents violents qui ont soufflés dans la Vallée du St-Laurent, tout au long de la journée.

Plusieurs pannes d'électricité ont affecté différents secteurs de la ville. À 15h, près de 106 000 clients d'Hydro-Québec étaient privés d'électricité et on dénombrait près de 250 intersections dont les feux de circulation étaient inopérants.

Les pompiers du SPCIQ ont parcouru les quatre coins de la ville pour différentes interventions. Déjà à 16h00, ils avaient répondu à plus de 400 appels de différentes natures.

Sur une période de 24 heures, ils ont du répondre à environ 237 appels pour des structures dangereuses. La très grande majorité de ces appels était en lien avec les abris d'auto temporaires en prévision de l'hiver. En effet, ces abris sont très vulnérables aux vents violents étant donné que les structures d'attaches ne sont pas encore solidifiés dans le sol gelé.

Pour la même période, ils ont aussi répondu à près de 92 appels pour des dangers électriques causés en grande partie par des branches d'arbres tombés sur les fils de basse et de moyenne tension. De nombreux délestages à distance ont été demandés à Hydro-Québec pour assurer la sécurité des intervenants et des citoyens sur des lieux d'intervention.

Sur les photos, l'équipe du 305 était au 3190 rue Arsenault, dans l'arrondissement Les Rivières, pour un abri d'auto qui à été emporté par le vent, et qui est resté accroché sur la cheminée et l'entrée électrique de la maison.

Photographe : René Jobin